S'identifier - S'inscrire - Contact

Boire et Manger, quelle histoire !
Le blog d'une historienne de l'alimentation

Recherche

 

Pomme, pomme, pomme, pomme

« Une pomme par jour éloigne le médecin »

Ce bon vieux dicton britannique est plein de bon sens. L’idée est bien ancrée dans l’esprit des gens, vous  rappelez- vous la campagne « Mangez des pommes », il y a quelques années,  elle aurait relancé la consommation des fruits dans notre beau pays. Et tant mieux pour nous car les fruits en général et les pommes en particulier sont riches en polyphénols, excellents pour le cœur et les neurones, puisqu’ils protègent du vieillissement cellulaire. Croquez des pommes avec leurs peaux et vous diminuerez votre taux de cholestérol.




« Une pomme de discorde ? » 

Donc croquons les pommes et sans complexe, contrairement à Eve, nous ne courrons aucun danger. D’ailleurs Eve a-t-elle croqué une pomme ? Rien de moins sûr. Il est vrai que les pommiers poussaient en Asie Mineure mais dans les textes anciens le mot utilisé pour désigner le fruit que croqua Eve est appelé « pomum », que jamais nous n’avons traduit par pomme qui se disait « malum », mais par fruit. C'est une raison beaucoup plus philosophique qui détermina le choix de la pomme. Les pythagoriciens voyaient dans une pomme coupée horizontalement en deux une parfaite étoile à 5 branches, un pentagramme qui était la clef de la science ouvrant le secret de la connaissance du bien et du mal.
Pauvre humain que npouis sommes condamnés à chercher toute notre vie!
 Le mot « malum » est tombé dans l’oubli et sert à la dénomination latine des pommiers et pommes. En revanche « pomum » a connu une belle fortune. Il a donné son nom à la déesse des fruits, Pomone, à la science des fruits, la pomologie et, en France à la pomme. Preuve en est ainsi de l’importance des pommes, certainement le plus courant des fruits dont il a pris le nom générique. La pomme gardera des aspects maléfiques quand Eris lance la pomme qui deviendra de discorde, lors d’un repas des dieux et lorsque la sorcière offre la pomme empoisonnée à Blanche Neige. Quand elle est volée par Héraclès dans le verger des Hespérides ou offerte aux enfants sages par Saint Nicolas, elle est une douceur désirée. Elle est mérite un prix Nobel de sciences pour avoir permis à Newton de trouver une théorie révolutionnaire  et un prix de linguiste pour avoir inspiré dans tous les pays du monde tant de dictons et de chansons qui sont répétés tous les jours.

Les pommiers qui poussent à travers le monde, font partie d’une immense famille qui comprend un nombre considérable de membres. Savez-vous qu’il existe au moins 7000 variétés de pommes, même si l’offre marchande se limite volontairement à une trentaine de variétés sélectionnées en raison de leur rendement et de leur résistance aux transports.



Pomme Gala



Quelle bonne pomme !

 

On peut tout faire ou presque avec des pommes qui accompagnent aussi bien une salade de fruits que de légumes, de la viande, le porc particulièrement, mais aussi certains poissons et qui se cuisinent dans une foule de desserts.

 

 

 

Compote de pommes, gelée de pommes, pommé, tarte aux pommes de toutes sortes, strudel, tourte ou pie anglais, crumble, flognarde et flan, crêpet ou crépiau, chausson aux pommes, pommes en douillon ou pommes au four. Beignets aux pommes ou pomme d’amour… toutes les gourmandises sont permises.

 

Mais aussi en compote non sucrée pour accompagner boudins et andouillettes grillées, pommes sautées avec un filet mignon de porc ou du foie gras, boudin fourré aux pommes et toutes sortes de terrines. Coupée en cubes dans une salade d’endive, très classique, mais très bonne avec de

la mâche. En chutney, en curd, en soupe, en crème. En bref, il suffit d’un peu d’imagination. Et de quelques observations, car toutes les pommes ne se prêtent pas à toutes les recettes. Plutôt des pommes acidulées pour les salades, fermes pour les pommes sautées, sucrées et douces pour les pâtisseries, farineuses pour les compotes. Pensez à utiliser plusieurs variétés de pommes différentes dans une tarte, les goûts se mêleront et la tarte n’en sera que plus savoureuse.



Gelée de pommes

 


Mots-clés : Technorati

le 29.01.08 à 21:34 dans Histoire des aliments
- Commenter -

Partagez cet article


Mon livre

L'histoire des légumes, des potagers, du néolithique à nos jours en passant par les abbayes. Plus une cinquantaine de recettes de Michel Portos, cuisinier de l'année 2012 GaultMillau, avec les accords vins de Patrick Chazallet. De très belles photos d'Anne Lanta, une préface de Christian Coulon pour la beauté de l'ouvrage. alt : Widget Notice Mollat Analyse sur un ton léger des rapports des femmes au vin de l'Antiquité à nos jours, les interdits, les tabous, les transgressions, se ponctuant par quelques portraits de femmes du vin contemporaines. alt : Widget Notice Mollat

Tous les articles publiés

Parcourir la liste complète

Annonces

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations

Inscription désinscription

J'en ai parlé

Archives par mois

Abonnez-vous

ABONNEZ VOUS SUR