S'identifier - S'inscrire - Contact

Boire et Manger, quelle histoire !
Le blog d'une historienne de l'alimentation

Recherche

 

Avocat

Nous sommes habitués à manger des avocats provenant d’Israël. Fruit oblong, à la chair douce, sans grand parfum. Or si l’on voyage outre Atlantique, dans les Caraïbes, par exemple, ou en Amérique de sud, on goûte alors des avocats beaucoup plus gros, beaucoup plus parfumés au léger goût de noisette, vraiment plus goûtés. Normal, car c’est d’Amérique du sud que l’avocat est originaire, et il n’a pas eu à subir des acclimations ou transformations qui ont altérer son goût. Ce sont même les Aztèques qui leur ont trouvé leur nom : AHAU CATI, ce qui veut dire littéralement « arbre à testicules ». Observateurs ces Aztèques ! Mais aussi fiers gaillards !
Ils considéraient que la chair de l’avocat était un excellent stimulant sexuel et aussi un cosmétique efficace car la chair de l’avocat est grasse et riche en vitamines. Les espagnols l’ont acclimaté au Mexique, puis aux Antilles et en Afrique, régions où il pousse très bien puisque l’avocatier aime les climats tropicaux. Et les botanistes européens lui ont donné le beau nom de Persea gratissima.
Si les mexicains l’ont toujours utilisé dans leur cuisine en confectionnant le guacamole, nous lui avons fait subir en Europe un très long purgatoire, puisque c’est seulement au 20ème siècle, après la seconde guerre mondiale que l’on commence à l’apprécier et à le consommer régulièrement. Peu de temps auparavant, l’avocat avait été  introduit du Mexique en Floride et en Californie. Les américains créèrent des recettes adaptées à leur goût en mêlant la chair tendre de l’avocat à celle du crabe et de crevettes, l’accompagnant de maïs, originaire aussi d’Amérique de sud ou de pamplemousse. Ces recettes simples et savoureuses font de délicieuses entrées fraîches et  légères que l’on peut assaisonner d’une vinaigrette ou d’une mayonnaise relevée, selon ses goûts.

Pour varier, voici une petite entrée plus jolie et plus amusante qui utilise presque les mêmes ingrédients. 

Avocat et crabe

  • un avocat par personne
  • de la chair de crabe cuite et décortiquée environ 100-150 gr
  • un citron, vert de préférence
  • une orange non traitée
  • de la ciboulette
  • du sel de Maldon
  • du poivre blanc du Cameroun, fraîchement écrasé
  • de l’huile d’amandes douces

Maintenant que vous avez réuni tous les ingrédients voici comment faire:

  1. D’abord vous pressez le jus du citron, vous prélevez le zeste de l’orange et vous décortiquez le crabe. Vous coupez finement la ciboulette.
  2. Dans un saladier, vous mélangez bien tous ces ingrédients, plus le sel et le poivre et l’huile
  3. Avec une mandoline, vous coupez des fines tranches d’avocat entier (avec le noyau pour éviter d’avoir des trous) et avec la peau (ce qui évitera que l’avocat vous échappe des mains comme un savon).
  4. Vous déposez sur une petite assiette, une tranche d’avocat, vous recouvrez du mélange au crabe et posez dessus une autre tranche d’avocat. Vous saupoudrez d’une petite pincée de sel, d’un tour de poivre, d’une pincée de zeste d’orange et de ciboulette et d’une giclée d’huile. 

Un conseil, vous préparez cette entrée au dernier moment afin que l’avocat ne noircisse pas.

Pourquoi de l’huile d’amandes douces?

A cause de la finesse de son goût et la délicatesse de son arôme qui ne masquent pas les saveurs et les odeurs des autres composantes du plat.

 

 

Salade d’avocat et de pamplemousse

 

Une de mes salades préférées l’hiver. Légère, fraîche et vite réalisée.

Pour 2 personnes, vous pelez à vif un pamplemousse et vous dégagez chaque quartier, vous les mettez dans un saladier et vous recueillez le jus pour la sauce.

Vous ôtez la peau et le noyau d’un avocat et vous le tranchez ou vous le coupez en deux selon votre humeur.

Vous les ajoutez aux quartiers de pamplemousse.

Vous préparez la sauce, le jus de pamplemousse, quelques tors de moulin à poivre et un filet d’huile d’olive. Vous versez sur les fruits et vous mélangez. 

 


Mots-clés : Technorati

le 06.01.06 à 16:36 dans Histoire des aliments
- Commenter -

Partagez cet article


Mon livre

L'histoire des légumes, des potagers, du néolithique à nos jours en passant par les abbayes. Plus une cinquantaine de recettes de Michel Portos, cuisinier de l'année 2012 GaultMillau, avec les accords vins de Patrick Chazallet. De très belles photos d'Anne Lanta, une préface de Christian Coulon pour la beauté de l'ouvrage. alt : Widget Notice Mollat Analyse sur un ton léger des rapports des femmes au vin de l'Antiquité à nos jours, les interdits, les tabous, les transgressions, se ponctuant par quelques portraits de femmes du vin contemporaines. alt : Widget Notice Mollat

Tous les articles publiés

Parcourir la liste complète

Annonces

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations

Inscription désinscription

J'en ai parlé

Archives par mois

Abonnez-vous

ABONNEZ VOUS SUR